Dernières critiques





11 décembre 2015

Critique #10 : Le labyrinthe — Un huit-clos mystérieux


Le labyrinthe
(L'épreuve #1)

JAMES DASHNER

Pocket Jeunesse, 4 octobre 2012

Amazon / Booknode


Quand Thomas reprend connaissance, sa mémoire est vide, seul son nom lui est familier... Il se retrouve entouré d'adolescents dans un lieu étrange, à l'ombre de murs infranchissables. Quatre portes gigantesques, qui se referment le soir, ouvrent sur un labyrinthe peuplé de monstres d'acier. Chaque nuit, le plan en est modifié.
Thomas comprend qu'une terrible épreuve les attend tous. Comment s'échapper par le labyrinthe maudit sans risquer sa vie ? Si seulement il parvenait à exhumer les sombres secrets enfouis au plus profond de sa mémoire...




Je ne vais pas vous mentir, ce n’est pas la première fois que j’ai ce livre entre les mains, j’avais alors tenu une dizaine de chapitres avant d’abandonner, frustrée. Ce n’était pas ce à quoi je m’attendais. Et j'étais en colère d'avoir lâcher 18.50 €.
Alors vous me direz : « pourquoi recommencer maintenant ? ». Pour faire court, j’ai cédé face aux pressions de très bonnes critiques, je suis probablement passée à côté de quelque chose lors de ma première lecture, et donc, je m’y remets. J’ai l’intention de le lire jusqu’au bout cette fois, pour voir si ma première impression était la bonne.

Il y a une chose qui m’a déplu dès le début, c’est le style. C’est vraiment trop simpliste pour moi. Les actions et descriptions s’enchaînent sans un minimum d’enrobage. Je suppose que c’est dans l’esprit du livre, dont le contexte est plutôt rude, mais personnellement, ça ne m’a fait ni chaud ni froid.
Ensuite, j’ai trouvé que la narration à la troisième personne n’était pas vraiment cohérente avec le fait de centrer le récit sur Thomas. Parce qu’elle n’apporte rien d’autre que le point de vue du héros finalement… J’aurais même vraiment adoré que ce soit à la première personne, j’aurais pu m’attacher un peu plus à Thomas. Après, je n’ai lu que le premier tome et peut-être que ce style de narration se justifie dans les autres tomes.

Parlons des personnages maintenant.
J’ai apprécié Thomas, j’ai mis un peu de temps à l’appréhender, mais j’ai fini par l’apprécier. Il est juste, courageux, stratège et n’hésite pas à se sacrifier pour les autres. Un grand altruiste. Un peu cliché, mais sympathique.
Avec les autres tocards, c’est plus facile. Ils sont vraiment mis en avant, et ont tous un caractère bien trempé. Et mon préféré, c’est Chuck, il est vraiment adorable ce gosse (entre deux insultes). Et Newt, j’aime bien ses crises de nerfs. Est-ce que ça suffit pour apprécier un personnage ? Voui.
Je ne me prononcerais pas sur Teresa, impossible. Elle est presque transparente. Mais dans ce premier livre, elle m’a surtout donné l’impression d’être froide, en retrait. On verra bien par la suite.

Le roman met un temps considérable à démarrer, le début soulève de nombreuses interrogations, c’est vrai, mais il faut attendre longtemps avant de voir poindre un début de tout début d’éclaircissement. Et entre deux, c’est creux et ponctué de nombreuses crises de nerfs. Tout le monde a le droit à la sienne, pas de jaloux. Alors, oui, c'est vrai, il y a beaucoup d'action, mais ça ne m'a pas "transporté".
J’ai moyennement apprécié le langage trop familier (J’entends par là, trop injurieux) de ces adolescents. Ils sont censés être… eh bien, meilleurs que ça. Même si on tient compte du fait que le labyrinthe est un endroit cruel, ils ne sont quand même pas là par hasard…

La fin apporte des réponses, encore légères, mais qui peuvent amener à lire la suite.



— Chuckie.

— La fin relève le niveau, juste un peu.

— Très long à démarrer.

— Quelques bémols dans la narration.

— Trop simpliste dans le style.


J’avais promis que je le lirais jusqu’à la fin et j’ai tenu bon. Je sais que j’ai abordé de nombreux points qui ne me plaisaient pas mais ce n’était pas une lecture si désagréable. J’ai juste… Je n’ai pas réussi à rentrer dans le roman. Il y a quelques aspects qui m’ont plu, mais sans plus. Alors se pose la question de savoir si je vais lire le deuxième tome, si je vais me l’acheter ou l’emprunter…
Dans tous les cas, je recommande pour son côté huit-clos, très masculin, tantôt mature, tantôt enfantin, et son ambiance Science-fiction et survival.



Oui… mais sans plus



2 commentaires:

  1. J'ai bien aimé l'ensemble, tout comme toi je l'ai trouvé un peu long à se mettre en place. J'étais comme Thomas, je voulais juste rentré dans le labyrinthe! :D

    RépondreSupprimer
  2. C'est une saga que j'ai beaucoup aimé surtout grâce au sarcasme de Minho ♥

    RépondreSupprimer