Dernières critiques





15 janvier 2016

Critique #22 : Gravity — Vous reprendrez bien un peu de Xylem ?


Gravity
(The Taking #1)

MELISSA WEST

Entangled Teen, 1 novembre 2012
Uniquement disponible en anglais

Amazon / Goodreads


Ari Alexander, dix-sept ans, a violé la règle et a vu la dernière personne à laquelle elle s’attendait se pencher au-dessus de son lit : le très orgueilleux Jackson Locke, le garçon le plus populaire de son lycée. Elle s’attend à une exécution sans préambule ou encore tout autre punition extra-terrestre, mais à la place, Jackson l’a met au défi : elle l’aide, ou tout le monde sur Terre meurt.

Ari sait qu’elle devrait le signaler, mais tout chez Jackson lui fait remettre en question ce qu’on lui a appris à propos de son espèce. Et malgré ses instincts, elle tombe amoureuse de lui. Mais Ari n’est pas une fille ordinaire, et Jackson attend plus d’elle que sa simple considération. C’est une héritière : entraînée par son père et destinée à devenir Commandant en chef des armées, de fait, elle a accès à toutes les stratégies militaires et d’autres informations auxquelles personne d’autre n’a accès, encore moins un espion extra-terrestre comme Jackson.
Donner ces informations à Jackson, c’est trahir son père et son pays, mais ne rien lui dire, c’est provoquer une guerre.
(traduction personnelle)




Ceci est ce qu’on appelle : un Gros Craquage. Je vous explique, quand j’ai vu la couverture, ça a fait comme tilt dans ma tête, et puis je me suis penchée sur le résumé et là… VLAN.
J’ai été subjuguée. Je ne résiste vraiment pas à ce genre de scénario…
Je suis allée voir quelques avis histoire de confirmer le craquage et j’en ai lu de très bons comme de très mauvais, même si ça penche ostensiblement du côté Très bon.
Donc je fonce, et j’espère que ce sera à la hauteur de mes attentes.

Ça commence très bien, ça c’est sûr !
L’auteur a privilégié une narration au présent et à la première personne. On suit donc les mésaventures d’Ari, une jeune femme vouée à devenir un grand soldat dans un monde ravagé par la guerre et sauvé par les… Anciens. Une espère extra-terrestre humanoïde qui se veut pacifique.

Pour le coup, l’héroïne dans la posture d’un futur leader, dont le destin est tracé d’avance… ça fait vraiment cliché, mais ! Ari est une jeune femme pleine de ressources et dotée d’un sacré caractère, et qui, dès le début, a une fâcheuse tendance à remettre en question les autorités, quelles qu’elles soient. Donc c’est agréable de la lire et de suivre son parcours. Elle a aussi un petit brin d’humour rafraîchissant !
Avec elle, on retrouve Gretchen, la Gossip Girl sans intérêt mais attachante (Allez savoir comment…) et Lawrence (Law pour les intimes), LE futur leader de la nation, studieux et trop effacé pour oser s’opposer à l’autorité parentale (Mr President). Triangle amoureux, bien évidemment mais très vite cassé par Jackson, blond ténébreux, visage froid et muscles saillants (En même temps, c’est un peu ce qu’on attend d’un rival), avec… euh, disons, plus d’un tour dans son sac.
Et que dire de Zeus, un leader extra-terrestre charismatique en mode : « Nous venons en paix ! ». Lui, il m’a laissée perplexe.
Tout ce beau monde est balancé sans ménagement dans un combat diplomatique qui semble perdu d’avance mais qui n'en reste pas moins très distrayant.

L’histoire commence fort et bien, et continue non-stop en s’appuyant sur du suspense bien dosé et quelques excellents rebondissements jusqu’à un final qui m’a laissée hors de moi. Dans le bon sens du terme. Je n’avais qu’une envie, c’était de me jeter sur la suite.
L’histoire paraît aussi un peu étrange au premier abord, voire capillotractée.
Mais elle cache en réalité une construction particulière et une chronologie travaillée pour apporter une crédibilité au récit. J’ai beaucoup apprécié ce travail, ça n’a fait qu’augmenter mon intérêt pour le roman. Bon, après, on n’est pas né de la dernière pluie non plus et certains événements sont relativement prévisibles mais il reste tout de même de très bonnes surprises qui, elles, sont parfaitement imprévisibles. Je pense même que c’était fait à dessein, nous appâter avec quelque chose de prévisible pour mieux nous décontenancer par la suite.



— Une bonne histoire de SF, riche et bien construite…

— …avec tous les éléments d’un très bon YA.

— Ari est formidable, j’en veux plus des comme elle.

— Bel effort pour la couverture.

— Risque d’addiction très sévère. ;-)


En résumé, une très belle découverte, non, un ENORME coup de cœur.
C’est un roman YA comme j’aime, un univers SF dystopique, une romance compliquée et conflictuelle, et du suspense tout comme il faut. Je l’ai lu d’une traite et je sens bien que je ne vais pas attendre très longtemps avant de foncer sur la suite tant la fin du premier m’a mise en appétit.
Je vous le conseille si vous aimez les extra-terrestres dans un très bon YA.



Mon premier coup de cœur de l’année : original et addictif



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire