Dernières critiques





4 avril 2016

Critique #46 : Nil — Un "Lost" cheap...


Nil
(Nil #1)

LYNNE MATSON

Pocket Jeunesse, 18 février 2016

Amazon / Booknode


Charley se réveille sur une île somptueuse qui ne figure sur aucune carte. Elle y survit tant bien que mal avant de rencontrer Thad, le leader du clan des humains présents sur Nil. Il lui apprend la vérité, glaçante : pour quitter cet enfer paradisiaque, il faut trouver une des portes qui apparaissent au hasard sur l'île ... Il n'y en a qu'une par jour. Une seule personne peut l'emprunter. Pire encore, les adolescents n'ont qu'un an pour s'échapper. Sinon, c'est la mort. Le compte à rebours a déjà commencé...




J’ai longtemps hésité pour ce livre parce qu’il s’agissait à la base d’un tome unique, transformé en trilogie après la frustration du premier tome. Le temps qu’il sorte en français, la trilogie a été complétée et les retours sont assez mitigés, ce qui ne m’a pas vraiment aidée. J’ai fini par opter pour un achat à plusieurs, comme ça au moins, j’aurais moins de remords.

J’aime assez le style. On a là une narration à deux points de vue et au passé composé. C’est pas vilain et plutôt bien écrit. Sans parler du fait que le récit est plutôt orienté action, ce qui n’est pas pour me déplaire.

Charley est une jeune fille banale au possible qui se retrouve catapultée sur Nil alors qu’elle faisait du shopping. Enfin, elle rendait une jupe trop courte qu’elle avait achetée par défi. Peu importe, elle est assez maligne et intelligente, même si je regrette que sa personnalité ne soit pas un peu plus travaillée. Je n’ai pas eu de déclic avec elle tant elle est d’une banalité affligeante. Je ne sais vraiment pas quoi dire d’autre, je n’ai pas réussi à m’attacher à elle plus que ça.
Et avec Thad, le deuxième narrateur, c’est encore pire. Un sacré beau cliché de l’ado accro au snowboard qui veut en faire son métier tellement il est doué. Beau, costaud, sportif, doté évidemment d’un gêne de leader… J’en passe et des meilleurs.
Pour moi le mélange ne prend pas, surtout avec tous ces autres personnages, qui vont et viennent et qui ont tous évidemment un savoir-faire à mettre en valeur sur cette île. Le travail du bois, la couture, les plantes médicinales… Sur le coup, je me suis dit « pourquoi pas ? » mais en relisant mes notes, je me rends compte à quel point ça tombe un peu trop bien pour des jeunes qui arrivent « par hasard » sur Nil…
Malgré la profusion d’autres personnages, on en vient très vite à se concentrer uniquement sur Thad et Charley qui vont vivre une romance passionnée et désespérée. Un point que j’ai plutôt apprécié dans le sens où c’est assez touchant, mais ça prend une place trop importante sur le reste de l’histoire et des personnages.

Au sujet de l’univers, là encore, je n’ai pas grand-chose à dire, tout simplement parce que rien n’est expliqué. Absolument rien. Il y a bien un tout petit bout de quelque chose qu’on apprend mais c’est tellement peu par rapport à l’énormité de la situation que c’est très très très insuffisant. Le roman est centré sur l’histoire d’amour entre Charley et Thad et aurait d’ailleurs pu s’appeler « Romance sous les tropiques » plutôt que « Nil », ça aurait été plus raccord avec le contenu du bouquin. C’est l’amertume qui parle mais ça m’a vraiment dérangée.
Et puis cette fin. Elle ne laisse pas forcément supposer un tome deux, la série pourrait même s’arrêter là que ça ne changerait pas grand-chose. C’est un peu ce que je redoutais et c’est vraiment dommage.



— Roman court, rythmé et bien écrit.

— Romance sympathique.

— Contexte trop peu (voire pas du tout) explicité.

— Condensé de clichés.

— Une fin qui laisse deviner que l’histoire a été pensée en deux fois.


Je trouve que j’ai été plutôt indulgente en mettant trois étoiles, mais je dois admettre que Charley et Thad sont attachants, ensemble, et j’ai bien aimé suivre leur relation et l’aboutissement de cette relation. Le roman fait indéniablement penser à la série télévisée « Lost : les disparus » même si l’histoire est différente, on retrouve certains éléments caractéristiques, comme l’île déserte sur laquelle se produit des événements étranges, les relations conflictuels entre les « habitants » de l’île… et cette manie de ne jamais rien révéler, au point qu’on se lasse assez vite de voir (et de lire) tout le temps la même chose. Ça peut vous plaire, pour la romance, mais n’attendait rien de « Nil » au sujet de Nil… ^^



Bof, Bof



4 commentaires:

  1. Je ne sais pas vraiment si ce roman est fait pour moi. En effet d'un coté il me donne envie car on en entend beaucoup parler mais d'un autre les histoires avec une île ne m'attirent pas trop.. Par contre le fait qu'il y'ait une histoire d'amour peut vraiment être un avantage pour moi car j'aime bien ça :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue, le fait que cela se passe sur une île restreint beaucoup l'action et les possibilités, et c'est clairement l'histoire d'amour qui m'a fait tenir jusqu'au bout. Même si elle n'est pas extraordinaire, elle a le mérite d'être vraiment touchante, et se construit petit à petit.

      Après, pour l'univers, il faut voir avec les deux autres tomes, et surtout, avec une nouvelle héroïne. Et je n'aime pas tout reprendre avec un nouveau héro au sein d'une même série... c'est pas mon truc...

      Je pense que pour savoir si on s'engage ou non dans cette lecture, il vaut mieux jeter un petit coup d’œil sur les retours des deux autres tomes de la trilogie, faire quelques recherches... parce que sinon ça peut être un peu déstabilisant.

      Supprimer
  2. Je l'ai lu il a quelques jours, et j'ai personnellement adoré. Certes les personnages ne sont pas très originaux, mais tellement attachants et touchants.. Je te rejoins par contre sur la fin et les explications que nous n'avons pas.. =/ Mais je suppose que nous les auront dans les tomes suivants. Et en même temps, si l'auteur nous révélait tout maintenant, il n'y aurait pas de suite ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi, et en même temps, c'est bien ça le problème, c'est qu'à la base, c'était pensé comme un tome unique.
      Je vois ça comme un tome maladroit mais qui a beaucoup plu et qui a "encouragé" l'auteur à développer son histoire, du coup, dans le tome 2 et 3, on a une nouvelle héroïne, et Charley et Thad n'y font qu'une très brève apparition... Je trouve que d'emblée, ça casse un peu le rythme et ça ne me donne pas envie...

      Mais après, et je le reconnais, je ne l'ai pas lu, peut-être que c'est super et que ça éclaircit tout le mystère autour de Nil, etc.

      Supprimer