Dernières critiques





20 mai 2016

Critique #68 : Ne m'échappe pas — Rupture, ressentiment et incompréhension


Ne m'échappe pas
(Insaisissable #2)

TAHEREH MAFI

Michel Lafon, 11 Avril 2013

Amazon / Booknode


Juliette se réfugie au Point Omega, le quartier général de la résistance. Cette forteresse souterraine et ultra-moderne cache les gens dotés de pouvoirs extraordinaires. Pourtant, son toucher mortel fait toujours d’elle un paria.

De son côté, Warner, le fils du commandant suprême, réprime toute rébellion dans le secteur qu’il dirige. Toujours aussi obsédé par la fuite de Juliette, il veut la retrouver, quoi qu’il lui en coûte. Il n’a pas oublié non plus ceux qui ont permis son évasion, Adam et Kenj, à qui il compte bien faire payer leur trahison.

L’affrontement est inévitable… Juliette, tiraillée entre son amour pour Adam et la soudaine attirance qu’elle ressent pour Warner, devra choisir son camp. Car elle est l’arme absolue, la seule qui puisse raviver l’espoir d’un monde dévasté.




Attention : Comme pour toutes les critiques de suite, les paragraphes qui suivent peuvent comporter des spoilers, uniquement pour les personnes n'ayant pas lu le premier tome. Pour les autres, pas de panique, je n'ai rien mis de compromettant.

J’avais terminé ma lecture de « Ne me touche pas » alors qu’il y avait de l’eau dans le gaz entre Juliette et Adam, et ça m’avait ravie à un point…
J’ai encore du mal à les apprécier ensemble ces deux-là, alors quand j’ai vu que le premier tome s’achevait sur un note d’incertitude, j’ai tout de suite compris où l’auteure voulait se diriger… enfin je crois. Cette lecture doit venir confirmer mes attentes et mes espoirs.

Après un premier quart assez lent, tourné vers les explications et les dialogues « tourne en rond », le livre décolle enfin et prend une tournure que j’attendais. Oui !!!

Juliette est très agaçante au début, poussée par la sale manie d’Adam de vouloir toujours la traiter comme une petite chose fragile. C’est bien connu, à force de traiter quelqu’un comme une m****, il finit par croire qu’il en est une. Même principe ici, mais pavée de bonnes intentions. Juliette se renferme sur elle-même et doute de tout, se sentant parfaitement inutile (et très dangereuse). Il va lui falloir un long moment, et de nombreuses disputes et confrontations, pour commencer à penser par elle-même et à prendre ses propres décisions. C’était un peu trop long à mon goût, mais c’était aussi jouissif de voir Adam trainer la patte derrière elle. Sa relation avec Warner évolue également, pour mon plus grand bonheur... Enfin bon, c'est loin d'être une amitié cordiale non plus... Mais c'est mieux.
De retour au Saint-Bernard, il va lui aussi en prendre pour son grade, quand il va commencer à comprendre que Juliette n’est pas une demoiselle en détresse. Peut-être l’était-elle dans le premier tome, mais là, c’est une jeune femme puissante qui échappe petit à petit à l’emprise d’Adam. Un bien grand mot mais c’est vraiment l’impression que ça m’a donnée.
Quant à Warner, disons juste qu’il continue sa chute libre sans parachute… pour l’instant. Mais mon cœur s’est définitivement tourné vers lui. Quoi qu’il advienne, même dans ses extrêmes, il reste bien meilleur qu’Adam.
Et s’il y a bien un personnage qui tire formidablement bien son épingle du jeu, c’est Kenji. Je ne le voyais pas comme ça au début de la série, mais il devient très rapidement un pilier de l’histoire et prend son rôle très à cœur. Il abuse de son humour mais sait se montrer patient et même sévère. J’aime beaucoup cet aspect de sa personnalité et je trouve que ça balance très bien celles des autres.

À quelques détails près, l’histoire a évolué de la manière dont je l’avais prédit. Après un démarrage tout en douceur, le livre prend un rythme bien plus soutenu au fur et à mesure que la relation entre Juliette et Adam se craquelle. C’est un point important qui est correctement travaillé sans prendre toute la place pour autant.
On ne peut pas dire que ça regorge de suspense, loin de là, mais ça ne m’a pas dérangée. Ici, je n’étais pas vraiment dans l’attente de révélations fracassantes, mais j’avais plutôt hâte de voir quand Juliette « exploserait », dans quelle mesure et comment elle réagirait après coup, et c’était très bien.
La fin est… parfaite. Après avoir lu les dernières lignes, vous ne pouvez que vous dirigez vers le troisième et dernier volume.



— Kenji prend un rôle beaucoup plus important.

— La tournure des évènements vous rend complètement accro.

— Je suis probablement sadique mais je suis contente que ce cher Adam en prenne pour son grade. Voilà, c’est dit.

— Rhooo… la fin ! La fin !

— C’est un peu tartiné au début.


Je suis passée par une courte phase pendant laquelle la plupart des « Tome 2 » que je lisais n’étaient vraiment pas bons, et tout à coup, le ciel s’éclaircit et met ce livre entre mes mains.
J’ai totalement adoré cette lecture, même si, comme je l’ai dit plus haut, c’est un livre qui prend son temps avant de se lancer complètement. J’aime l’évolution des personnages, en particulier celle de Juliette et Kenji. Il semblerait que Warner ait également franchi un cap, mais j’attends de voir la fin avant de porter un jugement. J’aime comment l’auteure a choisi d’orienter son histoire et je suis devenue dépendante de Juliette, de sa forte personnalité et de ses actions. La suite et fin promet d’être excellente.
Et je veux la lire làmaintenanttoutdesuite.



Juliette s'impose et on en redemande !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire