Dernières critiques





21 juin 2016

Grand écran #5 — La traversé du temps


Découvert tout à fait par hasard au détour d'un rayon de la Fnac... et j'ai craqué après avoir vu la bande annonce. Je savais qu'il existait en livre mais je ne m'y étais pas intéressée parce que je pensais que c'était trop... enfantin. Oui et non, en fait. C'est un film qui aborde le passage à l'âge adulte avec sensibilité et humour, mais qui pousse à la réflexion, avec des personnages terriblement humains et attachants. Pour moi, c'est une valeur sure dans laquelle je replonge régulièrement...





Date de sortie au cinéma : 4 juillet 2007

Réalisateur : Mamoru Hosoda

Casting principal (Doublures) : Riisa Naka, Takuya Ishida, Mitsutaka Itakura, Ayami Kakiuchi...

Fiche Allociné




Makoto est une jeune lycéenne comme les autres, un peu garçon manqué, pas trop intéressée par l'école et absolument pas concernée par le temps qui passe ! Jusqu'au jour où elle reçoit un don particulier : celui de pouvoir traverser le temps. Améliorer ses notes, aider des idylles naissantes, manger à répétition ses plats préférés, tout devient alors possible pour Makoto. Mais influer sur le cours des choses est un don parfois bien dangereux, surtout lorsqu'il faut apprendre à vivre sans !







J'aime vraiment beaucoup ce film d'animation. La thématique est basique et universelle, mais c'est justement ça qui fait qu'elle parle à tous.
C'est un film assez court et condensé mais jamais ennuyeux. L'OST est vraiment belle et aide à se mettre dans l'ambiance dès le début.

Le personnage principal, Makoto, est une lycéenne tête en l'air, maladroite, lassée des cours et des examens mais qui n'entend pas penser à son avenir une seule seconde. La fac ? Le travail ? Quitter le lycée ? Pourquoi faire ? Elle passe son temps avec ses deux meilleurs amis : Chiaki et Kosuke. À la fin de la journée, ils se retrouvent presque toujours pour jouer au baseball et parler de tout et de rien. Et c'est amplement suffisant pour Makoto, qui refuse de se "prendre la tête" plus que ça.
Puis vient cette histoire de sauts dans le temps, de voyage temporel, qui va venir complètement bouleverser notre héroïne, et ses amis. J'ai trouvé que c'était bien fait, peut-être amené un peu rapidement, mais j'adore personnellement ce genre d'histoire. Une fois qu'on découvre avec Makoto les joies du voyage dans le temps, le film passe à une folle allure et j'ai eu l'impression de me retrouver catapultée à la fin, qui d'ailleurs est... très ouverte. À chaque saut, on redoute vraiment le final et... ça n'a pas manqué, ça m'a retournée le cerveau et sacrément émue.

Le film reste assez proche de l'oeuvre originale, mais zappe quelque peu la partie Science-fiction de l'histoire, au détriment du personnage de Chiaki, qui perd, de fait, un peu de sa profondeur et de sa crédibilité. Mais dans l'optique qu'a choisi Mamoru Hosoda, ça fonctionne parfaitement. La fin est d'ailleurs pratiquement à l'identique, à quelques détails près. Et je ne me lasse pas de la revoir, parce qu'à chaque fois, elle me met le cœur en vrac.



La traversée du temps


YASUTAKA TSUTSUI


L'école des loisirs, 27 juin 2007


Amazon / Booknode







Je ne résiste pas à l'envie de vous mettre un petit bout d'OST, avec la chanson du film :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire