Dernières critiques





29 juillet 2016

Critique #88 : Les moustaches de la sagesse — Péripéties d'un chat guérisseur


Les moustaches de la sagesse

SHEILA JEFFRIES

Pocket, 4 décembre 2014

Amazon / Booknode


Salomon, le plus sage mais surtout le plus drôle des chats, devient le protecteur d’une famille traversant des temps difficiles.

Une nuit d’orage, Ellen trouve sur le pas de sa porte une petite boule de poils pleine de suie. C’est Salomon, un joli petit chat ayant longuement voyagé à bord d’un camion pour arriver jusqu’à chez elle. Ce qu’Ellen ignore, c’est que Salomon est en fait un chat très spécial, envoyé par un ange pour l’aider. Avec un mari alcoolique, des problèmes d’argent, et un tout petit garçon dont elle doit s’occuper, Ellen a en effet besoin de réconfort. Chat guérisseur, qui sait que ses ronronnements peuvent apaiser, mais aussi chat clown, qui sent toujours le moment précis, dans une violente dispute, où il faut faire une bêtise pour détourner l’attention, Salomon se rend indispensable au sein du foyer. Il va aussi se frotter à Jessica, le chat de la maison, qui ne voit pas son arrivée d’un bon œil…




Je suis tombée sur « Les moustaches de la sagesse » tout à fait par hasard en détaillant le rayon Poche de ma librairie préférée… J’avoue que la couverture tape à l’œil a bien rempli son rôle, et puis je me suis laissée séduire par la quatrième de couverture.
Au final, c’était un petit livre très divertissant, mais que je n’aurais pas forcément classé d’emblée dans la catégorie « Humour ».

Le texte est au passé simple, à la troisième personne. Le style est soutenu mais suffisamment rafraîchissant pour qu’on s’imagine qu’un chat nous raconte… sa deuxième vie. Oui, rien que ça.

Salomon, ledit chat, est de race Tuxedo, et pour celles et ceux qui n’y connaissent rien en race de chat (comme moi), pensez : Chat pingouin. Et si vraiment vous ne voyez pas, là, voilà :


Sincèrement, il n'est pas mignon ?

Salomon est une charmante boule de poils qui ronronne joyeusement au paradis jusqu’à ce qu’il décide de revenir sur terre pour aider Ellen, une femme qu’il a connue lorsqu’elle était une petite fille et qu’il affectionne particulièrement. Salomon est un petit farceur, doté d’un certain sens de l’humour mais qui peut être parfois très lâche. Disons qu’avant de revenir « en bas », il avait un peu oublié que la vie était dure, qu’elle faisait mal, et qu’il fallait parfois (souvent) se battre et affronter ses plus grandes angoisses pour s’en sortir. Mais surtout, notre émissaire Tuxedo se fait un devoir solennel d’aider Ellen à traverser la mauvaise passe dans laquelle elle se trouve et de lui apporter tout l’amour possible.
En effet, la jeune femme est mariée à Joe ; un homme assez porté sur l’alcool, au chômage, et qui peut se montrer violent et grossier. Malgré ce constat flagrant, appuyé par l’opiniâtreté de Salomon, Joe n’est pas, à mes yeux, un personnage si mauvais. Loin de là, si on se dégage de la vision forcément totalement arbitraire du narrateur félin, on voit bien que Joe combat ses propres démons au jour le jour, avec ses échecs et ses victoires, et que cette vie n’est pas facile pour lui non plus.
Ellen et Joe ont un fils, John, haut comme trois pommes, tantôt terrorisé par son père, tantôt caché dans les jupes de sa mère.
Le fait est que le couple traverse une rude épreuve, les finances ne sont pas au beau fixe, et c’est peu dire ; la relation entre Ellen et son mari part en vrille et cette dernière est angoissée à l’idée de ne pas pouvoir offrir une vie digne de ce nom à son fils…
Dans ce contexte de morosité, Salomon débarque ! Tout mimi, tout juste réincarné, et bien décidé à soutenir Ellen et lui offrir un avenir meilleur, pour elle et son fils.

Bien sûr, vous vous en doutez, rien ne va se passer comme l’avait prévu notre héros moustachu. Loin de là même…
J’ai été assez surprise, en bien, par la qualité de ce petit récit (150+ pages). Je voyais mal comment un chat pouvait réellement aider une personne dans ces moments-là, mais Salomon, à sa manière, va vraiment aider Ellen à aller de l’avant. Les deux, qui ont un lien étroit et indéfectible, vont se soutenir l’un l’autre et traverser de terribles épreuves chacun…
C’est une histoire très mignonne, pleine d’émotions et de bon sens. Cela dit, même si Salomon m’a fait sourire et rire un bon nombre de fois, le ton du roman n’est résolument pas celui de l’humour.
Le seul et unique regret que j’ai concernant cette très belle histoire, c’est au sujet du personnage de Joe et le parti pris par l’auteure. Selon moi, c’est trop facile et trop cliché. J’ai même presque envie de pousser un coup de gueule pour Joe, que j’apprécie malgré ses défauts. Je n’aime pas la façon dont l’auteure a traité ce personnage et j’avoue que ça m’enrage un peu.
Autrement, la fin est magnifique, et agrémentée de plusieurs parties supplémentaires où l’auteure intervient directement. J’ai trouvé ça très bien, j’ai vraiment apprécié.



— Idée très originale.

— Héros très attachant.

— Une histoire pleine d’émotions…

— Trop court ! Beaucoup trop court !

— Le personnage de Joe méritait plus d’investissement.


Si on met de côté le fait que l’histoire est très courte, et que, selon moi, l’un des personnages clés a été un peu trop négligé, c’est un livre excellent, sans prétention mais qu’on referme avec un sourire radieux qui dure un certain temps. Salomon est un sacré chat, terriblement attachant, que je suivrais jusqu’au bout du monde, parce que, des chats comme lui, il n’y en a pas deux. Le style du roman favorise l’immersion et l’attachement et après quelques pages, il n’y a plus qu’à se laisser porter par les péripéties de notre ami félin…

Je recommande, pour son originalité et son héros.



Une petite bouffée de bonheur



1 commentaire:

  1. Oh, cette histoire à l'air tout mignonne <3
    Vu que je suis ultra fan des chats, ce livre à surement tout pour me plaire :p

    RépondreSupprimer