Dernières critiques





14 septembre 2016

Critique #101 : Le choix — Eve & the Boys


Le choix
(La vie rêvée d'Ève #2)

Amazon / Booknode


Pour la première fois depuis qu'elle s'est échappée du pensionnat, Ève peut dormir sur ses deux oreilles. Elle vit à Califi a, un refuge pour les femmes.

Cependant sa sécurité a un prix : elle a dû abandonner Caleb, le garçon qu'elle aime. Quand elle apprend qu'il a des ennuis, Ève part de nouveau dans la Zone pour le sauver. Mais elle est capturée et emprisonnée dans la Cité des Sables, la capitale de la Nouvelle Amérique. Là, elle découvre alors un secret terrifiant sur son passé. Ève est tentée de fuir, mais les conséquences de son départ pourraient être mortelles pour ses proches. Il lui faut désormais faire un choix extrême : sauver ceux qu'elle aime... ou risquer de perdre Caleb pour toujours.




Attention : Comme pour toutes les critiques de suite, les paragraphes qui suivent peuvent comporter des spoilers, uniquement pour les personnes n'ayant pas lu le tome précédent. Pour les autres, pas de panique, je n'ai rien mis de compromettant.

Le premier tome de « La vie rêvée d’Ève » (décidément, je ne me remets toujours pas de ce titre…) était une bonne découverte, un peu superficiel sur certains aspects mais il restait très prometteur.
Et ce deuxième tome, eh bien, il est tout simplement parfait. Je ne l’attendais pas de cette manière et la surprise est de taille.

Le tome 2 commence quelques mois après la fin du premier. Ève s’est habituée à la vie à Califi, aidée par les dirigeantes de la ville, mais ne parvient pas à oublier Caleb. J’avoue que je ne voyais pas trop comment tout cela allait démarrer, et le résultat est assez surprenant, dans le bon sens du terme.

Dans ce tome, on retrouve Ève avec un bon gros bagage de confiance en soi, qu’elle n’avait pas dans le premier livre. C’est très agréable de constater, dès le début, l’évolution du personnage. Pour autant, la jeune femme ne s’est pas débarrassée de tous les acquis de son éducation très spéciale, mais maintenant, elle est plus ouverte, plus compréhensive et plus forte, c’est indéniable. Cela dit, son tempérament de fonceuse-sans-réfléchir n’a pas disparu, et même si ça va lui sauver la vie d’une certaine manière, ça va également la précipiter au-delà de très gros ennuis et entre les mains d’un ennemi pour le moins… inattendu.
En plus de Caleb et d’Arden, qui sont toujours de la partie même si… Enfin, bref, on rencontre une toute nouvelle palette de personnages, certains plus clichés que d’autres, mais la plupart réservent de belles surprises tout de même, surtout par rapport aux circonstances de leur rencontre avec Ève. On rencontre enfin des protagonistes clés de l’histoire, en plus de notre héroïne bien sûr, et je suis plus qu’enthousiaste à leur sujet. Quelque chose s’enclenche dans ce tome, les espions dévoilent leurs jeux et les alliés ne sont clairement pas là où on pourrait les attendre mais les pions se mettent en place autour d’Ève et la jeune femme doit s’appuyer sur des personnages très mystérieux dont on ne sait que penser.
Il nous manque encore pas mal d’informations, ce qui est logique étant donné qu’il reste un tome, mais j’aime beaucoup les nouveaux personnages et j’espère bien que le dernier tome leur réservera un beau final, dans tous les sens du terme.

Du point de vue de l’histoire, c’était excellent.
Il y a beaucoup d’action et de suspense, aucun temps mort. Des surprises et des révélations à la pelle, en plus des nombreuses explications sur l’univers. C’était très agréable et particulièrement addictif.
J’ai apprécié le fait que l’auteure ne nuance pas ses personnages en tout-blanc-tout-noir, ce qui leur donne un aspect très réaliste et cohérent. Bon, on n’échappe pas à quelques développements qu’on voit venir de loin, mais ils sont rares et s’emboitent très bien dans l’histoire donc ce n’est pas gênant.
C’est bien la romance qui réserve le moins de surprises. Ce n’est pas forcément négatif à mon sens, mais c’est vrai qu’en comparaison au reste qui nous fait pousser des « oh ! » et des « ah ! », notre petit couple de tourtereaux reste dans le classique, mais un classique attachant. Cette trilogie ne se démarquera visiblement pas par son histoire d’amour, mas elle reste un point important et le minimum est fait. Et puis, avec le cliffhanger de fin tout juste bon à s’arracher les cheveux (de par sa qualité indiscutable à condition d’aimer ça), elle prend une nouvelle tournure, encore classique mais pas désagréable, le dernier tome pourrait bien changer la donne.
La fin était parfaite, très réussie et bien meilleure que le premier tome, c’est difficile de résister à l’envie d’aller prendre le dernier tome en anglais…



— Une vraie évolution des personnages, surtout Ève.

— Des éclaircissements bienvenus sur l’univers.

— On ne s’ennuie pas, jamais.

— Une transition jubilatoire vers le dernier tome.

— Une romance sympathique mais un peu paresseuse.


En conclusion, « Le choix » a été une lecture très agréable et très fluide, un peu courte, tout comme le premier tome, mais de qualité.
J’ai vraiment adoré la tournure que prenaient les évènements et la découverte de certains personnages emblématiques. Je regrette que la romance ne soit pas plus travaillée, mais en dehors de ça, l’auteure a réellement rectifié les quelques points qui m’avait laissée plutôt neutre dans le tome 1. J’ai vraiment hâte de lire la suite, je vais m’armer de patience pour le tome 3 en français, et en attendant, je vous conseille ce deuxième tome qui place la barre très haute.



Très très emballée



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire