Dernières critiques





10 septembre 2016

Critique #99 : Partials — Vers une extinction programmée ?


Partials
(Partials #1)

DAN WELLS

Albin Michel, 2 octobre 2013

Amazon / Booknode


2076. La guerre contre les Partials, ces êtres génétiquement modifiés, a décimé la quasi-totalité de la planète. Quarante mille humains survivent sur l'île de long island sous la férule d'un Sénat autoritaire tandis que le virus RM reste sans antidote. Les nouveaux-nés vivent moins d'une journée, si ce n'est quelques minutes. La population déjà très éprouvé est désormais traumatisée par la loi espoir: toute jeune fille dès 18 ans, aura l'obligation de tomber enceinte.
Le combat de Kira Walker, étudiante en médecine, commence à cet instant. Ses ennemis ne sont pas les Partials mais le RM. Son obsession ne concerne pas la dérive fasciste du Sénat mais une folle hypothèse scientifique. Kira décide de suivre son intuition au risque de devenir une hors-la-loi ou que les Partials ne la tuent...




J’ai découvert « Partials » en anglais, à la sortie du premier tome. J’avais trouvé ça excellent et original et pour faire court, quand j’ai vu qu’il sortait en français, j’ai mis de côté mentalement le titre jusqu’à ce que tous les livres soient disponibles pour pouvoir tout lire rapidement. Je pensais que je souffrirais de l’attente mais c’est passé tellement vite, et j’avais énormément de livres pour venir combler l’attente… mais je suis contente d’avoir attendu, la redécouverte est magique, surtout en français.

« Partials » est un roman au passé simple, à la troisième personne. Dans l’ensemble, nous suivons Kira Walker, dans un texte relativement sobre mais riche en détails. J’ai bien aimé la plume de l’auteur et je suis tout de suite rentrée dans l’histoire.

Kira est une jeune étudiante obstinée et persévérante. Elle est intelligente, indépendante et autonome, et semble animée d’un seul but : aider son peuple à vaincre le RM. En ce sens, Kira est vraiment un personnage attachant parce qu’elle se dévoue corps et âme à son but, quitte à ressentir plus d’une fois le poids de la solitude et du découragement.
Elle vit dans une grande maison jadis abandonnée avec ses « sœurs » (de cœur, pas de sang) : d’autres jeunes filles dans la fleur de l’âge qui seront, comme elles, amenées à produire autant de progéniture que possible dans l’optique de la loi « Espoir ». Elles sont toutes très jeunes mais occupent toutes des postes à responsabilités, si je puis dire, que ce soit dans l’armée, dans la médecine ou auprès des dirigeants de la ville… c’est un peu déroutant mais cela s’explique surtout par la nombre très peu élevé de survivants à l’origine. Au début, devant l’abondance de personnages secondaires, j’ai bien cru que je n’arriverais pas à retenir qui est qui, mais l’auteur a pris le temps de bien les présenter et de leur donner une vraie place dans le récit, même si ce n’est que pour quelques chapitres et au final, j’ai vite retenu qui était qui, qui pensais quoi, etc. Cela étant, ça ne m’a pas empêchée d’apprécier certains protagonistes plus que d’autres.
Il y a aussi un autre personnage qui arrive bien plus tard dans le roman, dont l’absence flagrante de personnalité m’a laissée perplexe. C’est visiblement un élément très important, mais j’ai eu du mal à me faire un avis parce que je l’ai trouvé plutôt effacé. Les circonstances sont pour lui, mais quand même.

Ce premier tome prend son temps pour expliquer en détails les tenants et les aboutissants de l’histoire : la guerre avec les Partials, le RM, les nouveaux nés qui meurent systématiquement…
J’ai littéralement dévoré le livre tant j’ai trouvé ça passionnant. En plus, il réserve tout de même de belles surprises et pousse notre héroïne à faire des choix difficiles et à prendre des décisions insensées, quand elle réalise que le RM n’est pas le seul de la longue liste de ses problèmes…
Il y a pas mal d’action aussi, et c’est très agréable parce que je ne m’attendais pas à ce qu’il y en ait autant.
La fin est bonne sans être extraordinaire, ce n’est pas le point fort du roman mais je n’ai pas trouvé ça dommageable parce qu’elle est pertinente avec le roman.



— Un univers riche et bien introduit.

— Une héroïne attachante avec une sacrée personnalité.

— Du suspense et de l’action.

— Parfois, le récit est un peu « froid » et pas toujours raccord avec le profil des personnages.


J’ai lu d’une traite et j’ai adoré. Ce n’est pas un coup de cœur, mais presque.
J’ai trouvé l’héroïne convaincante, l’histoire passionnante et le récit rythmé et divertissant. Je regrette toutefois l’aspect parfois trop scientifique des choses. On suit majoritairement une bande de jeunes adultes voire d’adolescents et cela ne colle pas toujours avec la froideur du récit. Pour autant, ça reste très bien mené et ça donne envie d’en lire plus.
Je recommande si vous êtes à l’aise avec un univers plutôt militaire.



Beaucoup de très bonnes idées auxquelles je ne résiste pas



1 commentaire:

  1. Raaaah celui là est dans ma PAL depuis un sacré moment ! ^^ J'ai bien envie de me plonger dedans :D

    RépondreSupprimer