Dernières critiques





1 novembre 2016

Critique #108 : Fire Falling — Tout est dans le titre


Fire Falling
(Air Awakens #2)

ELISE KOVA

Silver Wing Press, 18 novembre 2015
Uniquement disponible en anglais

Amazon / Goodreads


Soldier... Sorcerer... Savior... Who is Vhalla Yarl ?

Vhalla Yarl marches to war as property of the Solaris Empire. The Emperor counts on her to bring victory, the Senate counts on her death, and the only thing Vhalla can count on is the fight of her life. As she grapples with the ghosts of her past, new challenges in the present threaten to shatter the remnants of her fragile sanity.
Will she maintain her humanity ? Or will she truly become the Empire's monster ?




Attention : Comme pour toutes les critiques de suite, les paragraphes qui suivent peuvent comporter des spoilers, uniquement pour les personnes n'ayant pas lu le tome précédent. Pour les autres, pas de panique, je n'ai rien mis de compromettant.

Air Awakens a été une superbe découverte, j’ai été séduite par ses personnages, son intrigue et cette romance, belle mais torturée. Alors j’ai naturellement enchaîné sur le second tome, avec encore une fois une magnifique couverture. Et pour faire court, ce deuxième livre vient confirmer toute mes bonnes impressions du premier.

Le roman débute directement avec la fin du premier tome avec, et c’est assez agréable, un rappel des évènements antérieurs. Comme je mélange beaucoup mes lectures, j’apprécie quand il y a ce genre de rappel au début d’un tome de série.

Avec les évènements qu’elle a vécus jusque-là, j’avais un peu peur que Vhalla ne soit un peu trop passive par rapport au contexte de guerre dans lequel elle se trouve, mais heureusement, ce n’est pas le cas. Bien sûr, notre apprentie Maîtresse du vent ne devient pas un soldat aguerri d’un claquement de doigts, loin de là même, elle doit s’entraîner, découvrir ses limites et ses faiblesses et se trouver une place dans cette grande armée qui la regarde comme un monstre incontrôlable et meurtrier. Bref, une bonne VDM.
L’évolution de l’héroïne est perceptible et cohérente avec le déroulement de l’histoire. J’ai trouvé que Vhalla dégageait une force incroyable et j’ai été très impressionnée par ses progrès. De même que sa relation avec Aldrick.
Forcément, quand il s’agit du Prince, on n’échappe pas à certains clichés mais la relation entre Vhalla et Aldrick évolue merveilleusement bien, c’est complexe et travaillé, et terriblement addictif. Voilà, je suis accro à ce petit couple, à cet amour impossible.
Aldrick est un Prince redoutable et un futur Roi de toute grandeur, mais là, il dévoile d’autres facettes, moins froides et plus humaines et c’est très agréable.
Il y a aussi plus de place pour d’autres personnages qu’on avait à peine eu le temps de rencontrer dans le premier tome. Des soldats, des sorciers… des Princes…
Tout ce beau monde se déchire et s’acoquine sur fond d’invasion et pour notre plus grand plaisir. J’ai vraiment apprécié les efforts pour mettre un peu plus en avant les personnages secondaires.

C’est un roman qui, pour l’essentiel, prépare le terrain pour la guerre, et on ne peut pas dire qu’il y ait beaucoup d’action, on bouge peu, mais pour autant, c’est loin d’être ennuyeux. Comme je l’ai dit plus haut, il se passe beaucoup de choses du point de vue des personnages et j’ai trouvé ça très intéressant et absolument nécessaire après ce premier tome.
Il n’y a pas de lenteurs ou de temps mort, encore une fois, ça se lit divinement bien et vite. On apprend énormément de choses sur la magie de Vhalla, sur son Lien avec Aldrick et sur l’histoire du royaume.
La romance est clairement mise en avant ici, et même très très présente. Moi qui suis tombée sous le charme de ces deux tourtereaux, ça ne m’a pas dérangée plus que ça, mais ça pourrait en rebuter certains, c’est sûr.
On termine encore sur un bon cliffhanger qui, certes, ne surprend plus autant que dans le premier tome, mais garde l’avantage d’éveiller l’intérêt du lecteur pour la suite.



— Un roman mieux équilibré, une plume plus confiante pour un récit maîtrisé.

So in love...

— Enfin de la place pour les personnages secondaires.

— Beaucoup d’informations sur l’univers.


Un second tome aussi bon que le premier, si ce n’est mieux !
Les personnages, principaux comme secondaires, sont à l’honneur dans le roman, et dévoilent tour à tour de nouvelles facettes, certaines qu’on prend plaisir à découvrir, d’autres pour lesquelles on ne peut s’empêcher de ressentir de l’appréhension…
J’ai senti que l’auteure avait commencé à exploiter les personnalités qu’elle avait créées et c’est un pur plaisir de la lire.

…La suite, la suite !



Maintenant, c’est un coup de cœur !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire