Dernières critiques





11 décembre 2016

Critique #114 : Earth's End — Ça commence vraiment à se corser là


Earth's End
(Air Awakens #3)

ELISE KOVA

Silver Wing Press, 11 février 2016
Uniquement disponible en anglais

Amazon / Goodreads


A woman awoken in air, a soldier forged by fire, a weapon risen from blood.

Vhalla Yarl has made it to the warfront in the North. Forged by blood and fire, she has steeled her heart for the final battle of the Solaris Empire’s conquest. The choices before Vhalla are no longer servitude or freedom, they are servitude or death. The stakes have never been higher as the Emperor maintains his iron grip on her fate, holding everything Vhalla still has left to lose in the balance.




Attention : Comme pour toutes les critiques de suite, les paragraphes qui suivent peuvent comporter des spoilers, uniquement pour les personnes n'ayant pas lu le tome précédent. Pour les autres, pas de panique, je n'ai rien mis de compromettant.

Je continue d’avancer, tome après tome, dans cette incroyable série. Le deuxième tome avait mis la barre très très haut, et ce troisième opus… il continue sur la même lancée. J’avais des étoiles plein les yeux à la fin.

Le deuxième tome se termine avec une tension dramatique insoutenable et j’avais un peu peur que le soufflé retombe en démarrant la suite. Mais Elise Kova a très bien fait la chose, nous reprenons le récit avec Vhalla, qui part seule, et contre l’avis général, chercher les remèdes pour Aldrick, sans quoi il risque de mourir.

Honnêtement, la tension ne redescend pratiquement jamais, j’ai retenu mon souffle tout du long. Ce livre marque un grand tournant pour Vhalla, comme pour d’autres personnages d’ailleurs. La jeune femme fait des choix déterminants pour son futur, elle devient une vraie guerrière, se montre brave et déterminée. Elle n’a plus peur d’affronter ses ennemis, quels qu’ils soient. Ça fait très plaisir de la voir comme ça !
Sa relation avec Aldrick en est totalement bouleversée, de bien des manières. Le jeune prince est moins accessible dans ce tome, je l’ai trouvé d’humeur plus sombre, plus agitée. Lui qui cherche à se montrer digne de la fonction qu’il occupera très bientôt, il est plus que jamais tiraillé entre ses devoirs et son amour pour Vhalla car, oui, les deux ne sont pas tout à fait compatibles. Ça, ce n’est pas une surprise. Mais quelque chose va se dresser entre les deux amoureux, quelque chose que ni l’un ni l’autre n’avait suffisamment anticipé. À partir de là, tout va aller de mal en pis…
Plusieurs personnages secondaires sont également mis en avant, ce que j’ai trouvé très bien fait. C’était judicieusement calculé de la part de l’auteure et j’ai trouvé ça diabolique.

C’est encore une fois un tome très centré sur le couple principal, avec toutefois des passages d’une importance capitale sur l’Empereur, l’avancement de la guerre et les capacités, toujours plus grandes, de Vhalla. Il y a aussi quelques petites longueurs vers le milieu, quand les problèmes commencent à s’amonceler autour de notre héroïne, au moment où les choses ne pourraient pas aller plus mal. Malgré tout le rythme reprend assez vite, avec plusieurs retournements de situation époustouflants, que je n’avais vraiment pas vu venir et qui m’ont laissée bouche bée.
Et alors la fin… elle est extraordinaire, et en même temps, très douloureuse.



— L’évolution des deux personnages principaux.

— Quelques très bons retournements de situation, imprévisibles.

— Un peu plus démonstratif quant aux pouvoirs de Vhalla.

— L’Empereur, cette vieille charogne !

— La fin est excellente, mais j’ai un peu peur pour la suite…


Elisa Kova signe un troisième tome tout aussi excellent que le précédent. On sent bien qu’elle est désormais parfaitement à l’aise avec son univers et ses personnages, chose qui ne se sentait pas tout à fait dans le premier tome.
Je trouve que les faiblesses des personnages sont très bien exploitées, pour offrir un récit rythmé, angoissant, et très addictif.
J’adhère, je vais lire la suite, c’est certain.



Toujours aussi captivant



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire