Dernières critiques





21 décembre 2016

Critique #119 : Ombres funestes — M. English, enquêteur du dimanche...


Ombres funestes
(Adrien English #1)

JOSH LANYON

MxM Bookmark, 19 février 2015

Amazon / Booknode


Un beau matin, Adrien English, libraire et aspirant auteur vivant à Los Angeles, se retrouve face à un meurtre. Son ancien camarade de lycée (et employé) a été trouvé poignardé dans une ruelle après qu'il ait été vu en pleine dispute avec Adrien le soir précédent. Naturellement, les flics ont quelques questions à poser à Adrien. Ils ne sont pas vraiment impressionnés par ses réponses et, quelques heures plus tard, quand quelqu'un s'introduit dans la boutique d'Adrien et la vandalise, la police a tendance à penser qu'Adrien essaie de détourner les soupçons qui pèsent sur lui. Mais Adrien n'est pas dupe. Adrien sait qu'il est le prochain sur la liste.




J’étais un peu sceptique en choisissant ce livre, le résumé était intrigant mais j’avais lu des avis assez mitigés, tantôt très bons, tantôt très incendiaires. Bon, le meilleur moyen de savoir c’est encore d’essayer, et finalement, ce n’est pas si mal, même si je n’ai pas vraiment réussi à accrocher à ces personnages.

Mon premier souci a été la traduction, que j’ai trouvée de qualité inégale et peu naturelle (sans parler des nombreuses fautes !), ça casse méchamment l’immersion. Ensuite, j’ai rencontré Adrien, sa promptitude à céder à la paranoïa et son tempérament pas toujours facile…

Adrien English est un jeune libraire, auteur amateur à ses heures perdues. Il mène une petite vie tranquille, solitaire malgré lui, mais découvre un matin que son employé, et ancien camarade de classe, a été assassiné. L’amateur d’investigations policières qu’est Adrien va tout de suite s’imaginer un tas de choses… au grand désespoir de Jake Riordan, l’un des deux flics chargés d’enquêter sur le meurtre de l’employé. Gay dans le placard, un brin macho et arrogant, Jake est un personnage plutôt terre à terre, et bien sûr, ça va tout de suite faire des étincelles avec Adrien, mais sur ce point, je n’ai pas trouvé ça extraordinaire.
Les regards meurtriers et les sous-entendus un peu gras sont amusants cinq minutes, après, c’est ennuyeux. J’ai trouvé ça trop exagéré pour être réaliste.
De plus, le texte a beau être à la première personne, je n’ai pas trouvé Adrien très accessible, impossible de l’appréhender réellement.
Il y a quelques personnages secondaires mais trop peu présents à mon goût, et très caricaturés. C’est dommage.

Malgré tout, j’ai apprécié l’enquête en elle-même. J’ai trouvé l’intrigue sympathique avec un petit suspense bien maîtrisé. En mettant de côté les quelques longueurs, c’était même très divertissant.
La romance n’est… pas très présente, et synonyme de prise de tête pour moi. Pour le coup, je n’approuve pas, pas avec ces deux caractères là, tant ça paraît improbable.
La fin est correcte, un peu ouverte, mais je n’ai pas pu m’empêcher de me demander « tout ça pour ça ? ». Et je parle surtout de la romance.



— L’enquête est agréable, pas toujours bien rythmée, mais divertissante.

— D’habitude, c’est le contraire, mais là, je trouve qu’il n’y a pas assez de romance.

— La traduction : à revoir.


Je pense que je peux mettre certains problèmes sur le compte de la traduction. Pour le reste, c’est une enquête sympathique et bien menée dans l’ensemble, mêlant des personnages qui ont l’air intéressant mais qui ne sont pas forcément bien mis en avant. Je sais aussi que ce n’est que le premier tome d’une série, et la petite ouverture de la fin m’a quand même intriguée bien malgré moi.
Donc je suis curieuse pour la suite mais je trouve que c’est un premier tome plutôt maladroit.



Un début un peu laborieux



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire