Dernières critiques





21 décembre 2016

Critique #120 : Le novice ~ Alors, prenez un parchemin, une plume, et tracez…


Le novice
(L'invocateur #1)

TARAN MATHARU

Pocket Jeunesse, 23 mars 2016

Amazon / Booknode


Orphelin, Fletcher imagine déjà son avenir tout tracé : une vie dure mais paisible comme forgeron dans un village sans histoire… Jusqu’au jour où il se découvre un talent rare, un talent bien particulier : celui d’invoquer les démons.

Accusé d’un crime qu’il n’a pas commis, Fletcher trouve refuge à l’Académie Vocans, sous l’aile du mystérieux capitaine Arcturus. Là, on lui enseigne la magie et la maîtrise d’Ignatius, ce petit démon qu’il a invoqué par erreur, et avec lequel il se lie d’une amitié sans faille.

Mais l’apprentissage est rude et la concurrence mortelle : seuls les élèves les plus talentueux deviendront mages-guerriers et dirigeront les armées d’Hominum afin de défendre les frontières sud du pays, où les Orques tentent de faire basculer l’Empire dans le chaos…




Après en avoir tellement entendu parler à gauche et à droite, il fallait bien que je me lance dans cette trilogie qui semblait très prometteuse !
Et je suis très impressionnée de l’univers imaginé par cet auteur découvert sur Wattpad. Peut-être un peu moins de ses personnages…

Sans être extraordinaire, la plume de l’auteur permet de se plonger avec efficacité dans le récit, même si j’ai trouvé que, pour le coup, la narration à la troisième personne ne m’avait pas aidée pour appréhender les personnages.

Fletcher est un jeune chasseur qui vit dans un petit village appelé Pelt. Fils adoptif du forgeron local, Berdon, Fletcher vit sa petite vie tranquille, avec les recettes de la forge et celles de ses chasses, sans embêter qui que ce soit (ou presque). Jusqu’à ce qu’il mette la main, un beau jour, sur un mystérieux grimoire regorgeant de schémas et de diagrammes tout plus incompréhensibles les uns que les autres. Ce qui n’empêche pas notre jeune chasseur de tenter une petite expérience… aux répercutions dramatiques.
Eh oui, Fletcher est un touche-à-tout. Volontaire, aventureux et très curieux. Cet aspect-là de sa personnalité est particulièrement attachant, mais pour autant, je le trouve relativement ordinaire, un peu fade. Tout seul en tout cas. Parce que c’est vrai qu’il prend un peu de hauteur lorsqu’il est entouré de ses amis/alliés, ou qu’il est confronté à ses ennemis.
D’ailleurs, question personnages secondaires, on peut dire que l’auteur s’est fait plaisir. Des nains, des elfes, des orcs, des humains bien sûr, et toute une ribambelle de démons aux classes diverses et variées. Du côté de la plèbe, j’ai totalement adhéré. Pour les autres, ni chaud ni froid. Pire : les jumeaux diaboliques, et toute leur clique, sont les parfaits stéréotypes des vilains méchants nobles, hautains, arrogants… pfff…
Pas convaincue, pas emballée. Je repasserai plus tard.

Parlons un peu de l’univers, parce que c’est pour moi le vrai gros point fort du livre. Personnellement, quand j’ai commencé ce roman, j’ai eu l’impression de débarquer dans un jeu vidéo, un RPG même, pour être plus précise. Ce qui m’a fait tiltée, c’est d’abord les nombreuses races présentes. Comme je l’ai dit plus haut, il y en a pour tous les goûts. Mais c’est surtout les familiers qui m’ont impressionnée. Ils sont rangés par catégories, de manière assez précise, et aussi par rang. C’est très bien fait, très cohérent et alors… je veux mon familier. Là, tout de suite, maintenant, je suis prête à gribouiller n’importe quoi sur un parchemin mais j’en veux un !
Il y a un petit contexte de guerre au lointain, mais la priorité de ce premier tome, c’est, avant toute chose, l’apprentissage de Fletcher, qui est sacrément malin le bougre !
C’est rythmé, facile à lire, mais assez prévisible, ça aurait mérité un peu plus de suspense. La fin illustre parfaitement cette prévisibilité d’ailleurs, on la voit venir de très loin, mais ça reste un bon cliffhanger qui donne envie de lire la suite.



— L’univers !!!

— Un récit accessible, facile à lire, sans lenteurs.

— Fletcher et ses amis.

— Les personnages appartenant à la noblesse sont bof,bof.

— Un texte parfois trop Jeunesse et trop prévisible.


Y a pas à dire, on sent le très gros passionné derrière les pages de ce livre, et même si je trouve que l’auteur a eu un peu de mal avec ses personnages, dans l’ensemble, c’est très réussi !
Je valide, pour tous les amateurs de Fantasy/Jeunesse.



Une bonne découverte et des références surprenantes



4 commentaires:

  1. C'est aussi l'univers qui m'a le plus marqué, j'ai adoré je l'ai lu très rapidement! J'ai le tome 2 dans ma PAL... Après c'est vrai que c'est Jeunesse et donc stéréotypé côté méchant... mais on lui pardonne facilement vu qu'on embarque avec facilité dans le roman ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, exactement !
      Le tome 2 n'est pas encore dans ma PAL, j'attends la sortie du dernier tome en VO, parce que je me connais, je vais certainement exiger la fin après ma lecture du deuxième tome, et je ne suis pas réputée pour ma patience :)
      Mais j'ai très envie de savoir comment Fletcher va bien pouvoir se dépatouiller de... tout ça ^^

      Supprimer
    2. Je sais pas encore quand je vais le lire, on pourra peut être se faire une LC ^^

      Supprimer
  2. Je serais curieuse de voir ce que ça donne, je note !

    RépondreSupprimer