Dernières critiques





12 janvier 2017

Critique #124 : Captive ~ Conquise, Charmée, Captivée...


Captive
(L'épopée de Xylara #1)

ELIZABETH VAUGHAN

J'ai Lu, 22 septembre 2008

Amazon / Booknode


La guerre fait rage aux alentours de Fort-Cascade. Le roi Xymund a bien du mal à protéger sa citadelle contre l'invasion des Firelandais, de féroces cavaliers. Menés par leur chef, le redoutable Tigre, ils pillent, tuent et poussent à l'exode les paysans. À l'intérieur des murs où la surpopulation menace, la princesse Xylara, demi-sœur du roi, est aussi guérisseuse. Elle soigne les blessés d'où qu'ils viennent et n'hésite pas à braver l'interdiction royale en se rendant incognito au chevet des guerriers ennemis. Jusqu'au jour où Xymund négocie enfin la paix. Il obtient de rester suzerain de son royaume, mais le Tigre exige un tribut : une femme, Xylara. Devenue esclave, elle va devoir se soumettre au barbare qui a désormais sur elle tous les droits...




Je ne connaissais pas ce livre avant qu’une amie ne me le conseille vivement, et j’aurais vraiment raté quelque chose, parce que j’ai adoré ce roman !
Je ne m’imaginais pas vraiment ce genre d’histoire en lisant le résumé mais le résultat est excellent.

« L’épopée de Xylara » est un roman fascinant dans lequel on plonge très facilement, servi par une plume très agréable à lire dans un récit au passé et à la première personne, ce qui permet de s’attacher très rapidement à l’héroïne je trouve.

Xylara, ou plus communément Lara, est un brave petit bout de femme, têtue et fière. Jeune guérisseuse qui a juré de soigner tous les patients qui se présenteraient à elle, Lara s’entête, jour après jour et contre l’avis de tous, à soigner tous les prisonniers Firelandais qui acceptent ses soins. J’aime beaucoup son tempérament, on comprend tout de suite à quel point elle est passionnée par son métier et j’ai adoré la voir se rebeller jusqu’au tout dernier moment, pour affirmer son point de vue. À côté, Xymund, son demi-frère de roi, est beaucoup moins tolérant. D’ailleurs, il est beaucoup moins… tout. Moins passionné, moins passionnant... Bref, le jour et la nuit entre ces deux-là !
Cela dit, je ne comptais pas vraiment sur Xymund pour représenter fièrement la gente masculine de ce roman. Non, il faut plutôt regarder du côté des Firelandais. Ces fiers guerriers sauvages auréolés de mystère et dont l’existence soulève toute sorte de rumeurs plus farfelues les unes que les autres. On nage en plein cliché, mais les Firelandais restent un peuple très intéressant, avec quelques fortes têtes qui font sourire, et on ne peut résister à l’attraction de certains… spécimens, notamment le ténébreux chef de cette armée, le Tigre… Ggrrr… Hum, hum.
Et justement, concernant la romance, je n’ai finalement pas grand-chose à dire, parce que c’était très bien. On passe par toutes les étapes, allant de la peur à l’appréhension, de l’amitié à la malice, de l’inconnu à… Bah, vous verrez bien, mais franchement, la romance est très bien travaillée. J’avais un peu peur que ça ne fonctionne pas, surtout avec ce que j’avais lu au préalable, mais pas du tout, je me suis laissée charmer au même titre que Lara…

En ouvrant ce livre, j’ai découvert un récit fluide, sans lenteurs, que j’ai dévoré en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Mon ressenti peut se traduire en un seul mot : Conquise.
J’ai apprécié tous les twists de l’histoire, même les plus évidents. Avec un peu d'humour aussi. La seule chose que je pourrais éventuellement reprocher c’est le manque de charisme du « méchant » de l’intrigue principale. Ce n’était pas très crédible à mes yeux, ça m’a presque fait rire, on peut dire qu’il ne m’a pas laissé un souvenir impérissable.
La fin est tout à fait correcte et elle tend les bras vers le tome 2. « Y a plus qu’à », comme on dit.



— Une héroïne très attachante.

— Une romance addictive au possible.

— Ça se lit tout seul…


Je ressors de cette lecture avec beaucoup d’excitation et je n’ai qu’une envie, c’est de me jeter vers le second tome. J’ai tout aimé dans ce roman, à quelques petites exceptions près, mais c’était très bon et bien plus riche que ce que je m’imaginais. Il figure désormais dans mes très bonnes découvertes et je me vois bien le relire pour savourer une nouvelle fois ces personnages et certains de leurs échanges exquis.

Je conseille pour Lara, et pour la romance.



Les yeux qui pétillent et des papillons dans le ventre



1 commentaire: