Dernières critiques





22 janvier 2017

Critique #129 : Traque à New York ~ Farceur & Grincheux sur les traces d'un serial killer


Traque à New York
(Ty & Zane #1)

MADELEINE URBAN
ABIGAIL ROUX

Dreamspinner Press, 30 septembre 2013
Lu en VO

Amazon / Booknode


Une série de meurtres à New York met en échec la police et le FBI qui soupçonnent que le coupable est un tueur qui envoie des messages indéchiffrables. Mais lorsque deux agents fédéraux affectés à cette enquête sont assassinés, le FBI accorde un intérêt plus personnel à l’affaire.

On retire l’Agent Spécial Ty Grady de sa mission d’infiltration après l’échec de celle-ci. Il est arrogant, abrasif, mais aussi indiscutablement le meilleur dans sa branche. Mais quand on l’associe à l’Agent Spécial Zane Garrett, c’est la haine au premier coup d’œil. Garrett est la parfaite image d’un agent : sérieux, sobre et concentré, ce qui fait de leur partenariat un cliché parfait ; totalement opposés, le bon et le mauvais flic, le couple improbable. Ils se rendent compte d’emblée que leur partenariat leur causera plus de problèmes que le manque de preuves laissées par le meurtrier.

Pratiquement avant que leur affectation ne commence, le meurtrier frappe à nouveau – s’en prenant cette fois à eux. Maintenant en cavale, essayant d’attraper un homme qui fera tout pour tuer ses poursuivants, Grady et Garrett devront apprendre à travailler ensemble avant qu’ils ne deviennent deux encoches de plus sur le couteau du meurtrier.




Alors oui, ça commence à faire un petit moment maintenant que j’ai lu ce premier tome de la série Ty & Zane, de Madeleine Urban et Abigail Roux, et j’aurais dû en faire la critique il y a déjà pas mal de mois. J’ai d’abord commencé en français et devant la traduction plus que bancale, j’ai attendu un peu et repris plus tard, en anglais, et ça allait déjà beaucoup mieux !

Je ne vais pas m’attarder sur la cinquantaine de page que j’ai réussi à lire en français, j’ai trouvé ça très peu naturel, avec quelques belles coquilles et ça m’a vraiment donné envie de refermer le bouquin. Je n’ai pas abandonné pour autant puisque j’ai fini par retenter ma chance, mais cette fois en VO, et même si le style reste assez simple, je pouvais lire avec beaucoup plus d’aisance. Le texte est au passé, à la troisième personne avec une alternance entre les deux points de vue de… devinez qui ??? Quoi ? Ty et Zane ? Mais comment vous avez deviné ? Vous êtes vraiment trop forts… (Manque de sucre + heure tardive, vous me pardonnerez, j’en suis sûre...)
Donc, comme je l’ai dit, un style assez simple, très « parlé », comme c’est courant pour ce genre de livre, mais qui n’en reste pas moins très agréable à lire. Attention toutefois à certaines expressions américaines, peu instinctives dans un esprit français. (J’avoue, j’ai passé un peu de temps sur le site Urban Dictionary, mais il a été d’une grande aide !)

Je vais casser le suspense tout de suite. Mon préféré c’est Zane.
Voilà c’est dit, fin de la critique… hihi…
Hum, oui, enfin, reprenons.
Ty & Zane forme ce qu’on appelle un duo explosif. L’un est plutôt franc du collier, à la limite de l’insubordination, arrogant, cynique mais qui se rattrape avec un très bon sens de l’humour. Bref, Ty est celui qui brise la glace dès les premières minutes. Qu’on se le dise, je l’adore, bien évidemment. J’ai toujours eu un faible pour les personnages qui cachait leurs incertitudes derrière une bonne dose d’humour. Et avec Ty, cela va même au-delà des incertitudes, puisqu’il est marqué par un passif qui semble bien sombre de prime abord…
Tout comme Zane, d’ailleurs, mais ce dernier a un caractère beaucoup plus posé.
C’est un homme qui traîne aussi sa dose de bagages émotionnels, mais qui met un point d’honneur à avoir l’air d’un parfait agent. Costume bien taillé, attitude sobre et toujours sérieuse, ça fait forcément des étincelles avec Ty. Il ne rit même pas aux tentatives d’humour de ce dernier… Ça commence assez mal, et l’affaire qui s’envenime très vite ne va pas améliorer le début de relation entre ces deux-là. Mais tous les deux sont attachants, crédibles et bien plus travaillés qu’il n’y paraît d’entrée de jeu.
J’ai conscience que… eh bien, 9 tomes… mais ce premier opus plante les bases d’une relation qui promet de véritables montagnes russes.

Vis-à-vis de l’intrigue policière, je suis plus sur la réserve.
L’enquête est sympathique mais manque parfois de rebondissements, sans parler du fait qu’elle est un peu tirée par les cheveux. Cela étant, elle est menée à son terme en bonne et due forme, c’est déjà un bon point. Mais c’est vrai que je ne retiendrais pas ce roman pour l’aspect policier.
On ne va pas se mentir, le couple est mis en avant et passe clairement devant l’enquête, mais ils sont tellement attachants que j’ai fermé les yeux sur cet aspect. Par ailleurs, les dialogues sont drôles et plein de peps, et j’ai ri comme une baleine…
La romance qui s’installe, mine de rien, est loin d’être facile, on le se sent tout de suite. Les choses prennent leur temps, dans une certaine mesure, et ce n’est pas plus mal. On n’a pas l’impression que c’est d’emblée du tout-cuit-dans-le-bec et j’approuve totalement cette optique.
J’en redemande !



— Ty & Zane. Deux personnalités très punchy.

— Le style n’est pas très recherché mais colle plutôt bien aux personnages.

— Beaucoup d’humour, ça aide.

— Une romance pleine de promesses, qui est loin d’être jouée d’avance.

— Ne brille pas par son intrigue policière.


En conclusion, ce n’est pas l’enquête du siècle mais les deux agents du FBI qui sont dessus font merveilleusement bien le show. Je regrette que ce ne soit pas plus élaboré, ça aurait donné lieu à des scènes encore plus savoureuses, mais en l’état, je suis déjà plus qu’enthousiaste !
Ce duo fonctionne très bien et je suis devenue accro. Voilà tout.

PS : Mais je suis quand même un peu obligée de déconseiller la VF…



Conquise et re-conquise…



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire