Dernières critiques





5 mars 2017

Critique #151 : Tight End ~ “Who’s the tight end now?”


Tight End

DEVON MCCORMACK

Auto-édition, 9 octobre 2016
Uniquement disponible en anglais

Amazon / Goodreads


“I don’t need a fucking babysitter.”

Out and proud NFL star tight end Tad Roarke has success, money, and fame. Just about everything. Except a good reputation. After being outed by the media as a promiscuous cheat, sponsors are dropping him left and right. To make matters worse, he’s been targeted as the next victim of an anti-gay celebrity serial killer. The FBI works with his team to protect him, assigning Agent Bryce Finnegan as his undercover bodyguard. But Tad doesn’t like Bryce from the get-go. The fed thinks he’s a spoiled brat. Maybe he’s right. Regardless, Tad doesn’t plan on proving him wrong, and he’ll do anything to make Bryce’s job even more difficult. Still, as much as he hates him, he can’t deny the guy’s hot as hell…and he wouldn’t mind passing a few balls around with him in the sheets.

“I don’t get paid enough for this.”

Agent Bryce Finnegan is no stranger to undercover work. With a background in busting drug cartels, he’s used to his life being on the line. He’s not used to putting up with spoiled rich kids who don’t realize how good they have it. When he meets Tad Roarke, he expects him to be a jerk. And he’s right. But the more time he spends with him, the more he realizes that all Tad’s attitude is little more than bravado. He’s not an asshole, and the media has twisted more than a few facts to tarnish Tad’s reputation. Now Bryce isn’t just worried about protecting this guy from a serial killer, but about falling in love in the process.




Je n'avais pas prévu de vous parler de ce livre, dans la mesure où j'ai commencé à le lire pour passer le temps et que je n'étais même pas sûre de le terminer. En fin de compte, cette romance m'a beaucoup plu et elle mérite amplement un petit article de ma part.

Je ne vais pas m'éterniser là-dessus mais c'est vraiment dommage qu'il n'y ait pas eu un peu plus de recherche concernant la couverture du livre. J'aime pas ce genre de cover, je trouve ça un poil cheap, et tape-à-l’œil. Cela dit, on ne peut pas lui enlever le fait qu'elle va à l'essentiel ; un joueur de football américain... enfin, si on veut être tout à fait correct : un bout très ciblé de joueur de football américain et un terrain en arrière plan.
Bref.
Le style de Devon McCormack est très agréable à lire : simple et concis. Il y a aussi tout ce que j'aime : un récit à la première personne, au présent, et une narration alternée entre les deux héros.

Je cherche une bonne entrée en matière pour le personnage de Tad, mais honnêtement, il n'y en a pas. C'est un... emmerdeur affectif (s'cusez du terme). Jeune, beau, arrogant, au sommet de sa carrière et ouvertement gay, Tad est vraiment exécrable au premier abord. Fort heureusement, il ne se résume pas qu'à ça, le football est une vraie passion pour lui, mais qui commence franchement à le démolir, sous la pression des sponsors, de l'équipe et de son manager (qui n'est autre que son père). En plus de ça, un détraqué s'est mis en tête de trucider toutes les stars gay qui véhiculent un mauvais message pour la société... En somme, c'est une mauvaise période pour lui. Il m'a fallu plusieurs chapitres pour apprécier Tad à sa juste valeur, et un bon tiers de roman pour en faire mon préféré du couple. Sa façon d'agir, de penser, ses vilaines manies... tout est pertinent et cohérent par rapport au monde dont il fait partie, et son évolution, tout au long du roman, n'en est que plus flagrante et appréciable. J'ai pris beaucoup de plaisir à apprendre à connaître le vrai Tad qui se cache derrière la belle gueule qui sourit devant les caméras.
Mon sentiment est un peu plus mitigé en ce qui concerne Bryce. C'est un agent du FBI qui a passé quelques années dans des opérations sous couverture et qui n'aspire plus qu'à une chose : se retrouver pépère derrière un bureau. Qu'on se le dise, Bryce n'est pas un agent très efficace, c'est un homme comme les autres, au jugement hâtif, avec une enfance douloureuse et un job qui l'étouffe. Donc cette dernière mission sur le terrain (et il le souhaite très fort) vient souligner tout ce qui a foiré dernièrement dans sa vie tant sur le plan professionnel que personnel. J'ai fini par apprécier Bryce, mais ça a été plus difficile qu'avec Tad parce que j'ai trouvé son personnage un peu moins travaillé.
Sans surprise, la rencontre entre Tad et Bryce fait immédiatement des étincelles, sans pour autant se résumer à des remarques haineuses entre deux 5 à 7. Et ça, c'est un très bon point pour moi. Je m'attendais à une relation ultra prévisible, à la va-vite, au contraire, c'est travaillé, c'est compliqué, on n'échappe pas pour autant à quelques scènes d'une banalité trop prononcée, mais pour le reste, c'est vraiment très bien fait. Prévisible sur le long terme, mais plus recherché qu'il n'y paraît.
Les autres personnages ? Naaaah...

Quand on lit le résumé, il est question d'un tueur en série homophobe qui menace les stars ouvertement homosexuelles. Dans l'idée : oui, pourquoi pas. Dans l'application : bof, pas terrible. L'idée est un peu trop vite refoulée au rang d'excuse, et d'ailleurs, un gros pan du roman ne concerne que la romance. L'aspect policier est bâclé et manque clairement de soin. C'est dommage, ça aurait pu donner un résultat beaucoup plus riche. Après ça ne m'a pas empêchée de dévorer le livre à un certain point, tant la romance m'a plu. Mais disons qu'il ne faut pas ouvrir ce roman pour son intrigue policière.
Du reste, je n'ai rien à redire. J'ai particulièrement apprécié la fin, très complète.



— La narration.

— La personnalité des deux héros.

— La romance et son développement.

— La fin.

— Certains aspects de l'histoire trop peu exploités.


Ça m'apprendra à juger un roman par sa couverture...
J'ai été assez surprise par cette lecture, en terme de contenu. Pas que ce soit extraordinairement original, loin de là en fait, mais la réalisation est très bonne. J'ai été séduite par les deux héros, plus l'un que l'autre tout de même, et par la plume de l'auteur. Je regrette quelques mauvais choix qui cassent un peu la dynamique, néanmoins, le résultat est là. Donc je vais m'intéresser de plus près aux romans de cette auteur.
Pour ce qui est de l'anglais, c'est vraiment très accessible. Un niveau à peine intermédiaire suffit amplement à profiter de ce roman.



Ils m'ont eue !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire