Dernières critiques





31 mars 2017

Critique #163 : Croix de chair ~ Trahi par un Starbucks


Croix de chair
(Psycop #2)

JORDAN CASTILLO PRICE

JCP Books, 13 juillet 2014
Lu en VO

Amazon / Booknode


Victor Bayne a toujours été harcelé par les fantômes, mais ces derniers temps, ils deviennent de plus en plus violents. Les médicaments qu'il prend d'habitude pour contrôler ses dons menacent de détruire son foie, et sa nouvelle prescription a autant d'effet qu'un morceau de sucre.
Vic doit également s'adapter à son nouveau partenaire PsyCop, un type nommé Roger avec autant de personnalité qu'une tartine de pain blanc. Il accepte de passer au Starbucks, c'est déjà ça.
Jacob est toujours aussi attentionné, mais il préférerait ne pas demander l'aide de son ex, Crash, un guérisseur empathique qui serait peut-être capable d'aider Victor à rééquilibrer ses pouvoirs, mais ce dernier semble plus intéressé par l'idée de faire tomber le futal de Victor que de lui apporter une véritable assistance.




Après un premier tome coup de cœur, j'avais hâte d'enchaîner avec ce second opus et de voir quelles nouvelles aventures attendaient mon medium préféré.
Il n'y a plus l'effet de surprise, et les personnages stagnent un peu, mais cette suite reste réussie.
Comme d'hab', j'ai pris en VO.

Cette suite est à peu près de la même taille que le tome précèdent, quelque chose comme 30 000 ou 40 000 mots. C'est un peu court, mais l'auteure se concentre sur son héros, sans pour autant négliger son univers. Même si un effort aurait pu être fait autour des protagonistes secondaires.

Après le fiasco avec Lisa, on attribue à Victor un nouveau coéquipier, un certain Roger Burke, qui se montre d'ailleurs très prévenant dès le premier jour. Ce n'est pas pour déplaire à Vic, qui n'est pas habitué à sympathiser aussi vite avec quelqu'un (Jacob mis à part). Mais bientôt les capacités de Victor commencent à... dérailler. Il souffre de ses habitudes de toxicomane, qu'il a entretenues pendant des années, et il perd petit à petit le contrôle sur ses pouvoirs.
Je plains Victor, à peine le temps de se remettre de sa dernière enquête qu'il est déjà confronté à de nouveaux problèmes, et pas des moindres, puisque ça impacte tout son quotidien, y compris Jacob.
Vic n'évolue pas énormément par rapport au premier tome, mais le roman est ponctué des répliques savoureuses du détective. Sans parler de sa maîtrise dans l'art de sauter à pieds joints dans les ennuis quand il ne les cherche pas.
Et mine de rien, on comprend un peu mieux la vie que Vic a menée jusque-là, en essayant de ne pas se laisser emporter par tous les morts qu'ils croisent.
Jacob n'est pas beaucoup plus présent ici, et on en apprend pas non plus davantage sur lui. C'est vraiment dommage je trouve, même si je comprends pourquoi il n'est pas là. Je n'arrive pas à déterminer si ça va trop vite entre eux, ou si c'est au contraire trop lent, tellement certaines choses sont contradictoires. Mais c'est finalement Victor qui impose le rythme, et c'est très naturel de cette manière. La fin donne un sérieux indice sur la prochaine étape, et j'ai hâte de voir ça.
Par ailleurs, on rencontre un nouveau personnage : Crash. L'ex de Jacob. Empathe non déclaré, il tient une petite boutique où il vend toutes sortes de bibelots mystiques et aime, à ces heures perdues, charrier Victor et le mettre mal à l'aise. Ce qui n'est pas très difficile. Mais c'est drôle.
Je trouve Crash très sympathique mais j'espère qu'à l'avenir, il se résumera à autre chose que l'éternelle image de l'ex un peu trop entreprenant.

J'ai trouvé l'intrigue de cette suite très réussie. C'est un bon moyen de mesurer à quel point Victor est puissant, et elle introduit de nouveaux éléments qui augurent du bon pour la suite.
En revanche, vis à vis des personnages secondaires, c'est un peu léger, la taille du livre y est surement pour beaucoup, mais je regrette le manque de personnalité, au premier abord, des nouvelles têtes. J'attends un peu mieux sur ce point dans le prochain tome. Pareil pour la relation Vic/Jacob.



— Victor et certaines de ses réparties.

— L'histoire.

— Crash.

— Jacob & Co peu ou pas présents.


Une deuxième tome divertissant, concentré sur Victor et sur ses capacités, donc les personnages secondaires sont un peu à la traîne. Par rapport à la taille du roman, ce n'est pas gênant outre mesure, en espérant qu'il y aura un meilleur équilibre dans le prochain tome. Sans quoi ça reste une suite efficace.



Manque 50 pages pour être parfait



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire