Dernières critiques





30 avril 2017

Critique #176 : Remember Yesterday ~ Un monde de possibilités avec quelques certitudes


Remember Yesterday
(Forget Tomorrow #2)

PINTIP DUNN

Lumen, 6 avril 2017

Amazon / Booknode


À seize ans, Jessa vit dans un monde au bord du chaos. Jusque-là, tout le monde recevait au seuil de l’âge adulte un souvenir sélectionné et envoyé par son futur moi, une carte de visite qui conditionnait la vie et la carrière de chaque individu. Mais, depuis quelques années, le processus a été interrompu. On ignore encore comment ces images étaient envoyées depuis l’avenir dans le présent, on sait simplement que la clé de cette découverte décisive, c’est Jessa elle-même.

Ses pouvoirs psychiques en font donc la plus précieuse des habitantes d’Eden City… mais elle se refuse absolument à aider les autorités, car elles ne sont pas étrangères au suicide de sa sœur, dix ans plus tôt. Assaillie par une série d’étranges appels à l’aide, Jessa décide de se laisser guider par ces visions, quitte à devoir collaborer avec Tanner Callahan, jeune scientifique de renom sur lequel reposent justement tous les espoirs de découverte du souvenir futur. Autrement dit, son ennemi juré.

Son instinct ne serait-il rien d’autre que la main implacable du destin ? Dans la veine de Minority Report, Remember Yesterday est une dystopie haletante, dont l’héroïne va devoir oser réécrire son histoire et défier le futur.




J’ai eu un gros coup de coeur pour Forget Tomorrow, c’est donc tout naturellement que je me suis tournée vers la suite à sa sortie. J’avais été tentée de le lire en anglais, mais faute de temps, et perdue dans les limbes de ma PAL, la VF s’est imposée…

Reprendre l’histoire du point de vue de la soeur de Callie me laissait tout de même un peu perplexe, je m’étais beaucoup attachée à la plus grande, et j’avais peur que la cadette ne soit qu’une pâle copie. Bonne nouvelle, Jessa et Callie ne se ressemblent pas ! Mais du coup, j’aurais presque espéré que ce soit le cas.

Jessa est une adolescente au tempérament fougueux, en plus d’être bornée et casse-cou. Elle aime pratiquer de l’hoverboard et passer son temps à trouver d’autres sports ou activités, extrêmes si possible, histoire de bien se mettre en danger. Le frisson et l’excitation du risque…
Bref, si je peux comprendre cette démarche par rapport aux épreuves qu’a traversées l’adolescente, je suis quand même très déçue du résultat. Jessa n’est pas vraiment attachante, que ce soit au début ou à la fin du roman. Autant j’ai beaucoup apprécié Callie, autant sa soeur me laisse parfaitement indifférente, et c’est bien dommage par rapport à la tournure que prend l’histoire. Je n’aime pas l’idée de comparer les deux soeurs, mais Callie avait tellement plus de personnalité…
D’un autre côté, j’ai eu le même sentiment avec Tanner, qui apparaît au début comme un jeune scientifique insupportable, totalement imbu de lui-même. Mais au fur et à mesure que l’histoire avance, Tanner nous montre un autre visage, que j’ai particulièrement apprécié, il est beaucoup plus humain et sympathique. Et puis son intervention dans le récit est vraiment incroyable.
Malgré tout, le duo fonctionne assez bien sur le long terme, ce n’est pas une alchimie bouleversante mais je dois admettre qu’ils sont mignons tous les deux.
Les autres personnages de l’histoire, dix ans plus tard, ne sont pas en reste, même s’ils ne sont pas tous très présents, mais certaines choses s’emboîtent parfaitement, je dirais. Il y a plein de surprises à ce niveau-là…

Concernant l’intrigue de ce deuxième tome, je suis globalement satisfaite à la sortie de ma lecture, en ayant toutefois trouvé les trois quarts du livre plutôt ennuyeux. Pour moi, une très grosse partie du roman suit son cours pépère, de manière parfaitement prévisible, alors que les dernières… 100 pages, environ, offrent de l’action et des rebondissements plus que bienvenus.
Mon ressenti sur l’histoire se fait essentiellement sur cette dernière partie que j’ai trouvée tellement réussie, alors que le reste est relativement fade. Ça met un temps fou à s’emboîter, mais on est récompensé par une excellente fin et un cliffhanger alléchant pour un troisième tome.



— Tanner.

— Le dernier quart du roman.

— Beaucoup trop long à démarrer.

— Pas facile avec le caractère de Jessa.


Au final, je ressors convaincue par cette lecture, mais pas pleinement conquise. Le côté caractériel de Jessa et le rythme très lent du récit sur une bonne partie ne m’ont pas permis d’apprécier ce roman sur toute sa longueur. Pour autant, les derniers chapitres se sont avérés très divertissants et j’ai refermé le livre avec le sourire.
C’est une bonne suite, avec quelques gros défauts.



Bon, mais un peu facile



6 commentaires:

  1. Ah j'en suis ressortie conquise! J'ai adoré Jessa...j'ai pas vraiment ressenti de lenteur peut être parce que je l'ai lu en quelques heures xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lol ah oui, quelques heures ! ^^
      Moi il m'a fallu plusieurs jours... xD

      Supprimer
  2. Personnellement, j'ai adoré et dévoré cette suite ! Les personnages m'ont une nouvelle fois convaincu, tout comme son univers. Comme toi j'ai hâte d'avoir la suite entre mes mains.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hein, ça... la fin donne vraiment envie !
      Le tome 3 sort en Octobre en VO, j'ai hâte =)

      Supprimer
  3. Pour Jessa, je suis relativement d'accord avec toi..
    Mais ce deuxième tome m'a vraiment conquise au final. J'ai teeeeeeellement hâte de lire la suite :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon ben je vois que tout le monde est d'accord là-dessus ! lol
      Vivement la suite !

      Supprimer