Dernières critiques





6 mai 2017

Critique #181 : Enemies of the State ~ Un président hors normes


Enemies of the State
(The Executive Office #1)

TAL BAUER

Auto-édité, 21 mars 2017
Uniquement disponible en anglais

Amazon / Goodreads


Newly elected President Jack Spiers’s presidency is rocked from the very beginning, and he’s working furiously to keep the world from falling apart. Between terrorism attacks ripping apart Europe, Russia’s constant posturing and aggression, and the quagmire of the Middle East, Jack is struggling to keep his campaign promise—to work toward a better, safer world.

For Special Agent Ethan Reichenbach, Jack is just another president, the third in twelve years. With Jack’s election, he’s been promoted, and now he’s running the presidential detail, which puts him side by side with Jack daily. He’s expecting another stuffed suit and an arrogant DC politician, but Jack shocks him with his humor and humanity.

There are rules against a Secret Service agent and one of their protectees developing a friendship—big rules. Besides, Jack is a widower, and Ethan has always avoided falling for straight men. Ethan keeps his distance, but Jack draws him in, like gas to a naked flame, and it’s a lure he isn’t strong enough to turn away from.

As the two men collide, rules are shattered and the world teeters on the verge of war, and a rogue Black Ops unit bent on destruction sets Jack in their deadly crosshairs. Ethan must put everything on the line in order to save the man he’s come to love, Jack’s presidency, and the world.




Est-ce qu’on peut vraiment écrire une romance MM crédible et réaliste tout en mettant en avant une intrigue politique complotiste à la Maison Blanche ? Que diable ! Oui ! Tal Bauer l’a fait et le résultat est bluffant !

La plume n’est pas spécialement originale, mais on sent bien que l’auteur a ajouté une petite note solennelle dans son style, ça colle parfaitement au contexte et on se laisse entraîner très rapidement dans l’univers créé par Tal Bauer. On suit principalement Ethan, dans un texte à la troisième personne et au passé.
Du reste, ce n’est vraiment pas un anglais difficile à comprendre. Faut juste être à l’aise avec la politique mondiale actuelle (sert d’inspiration), et avoir quelques notions de géographie, notamment Moyen-Orient, Afrique centrale et Europe de l’est.
Je précise également que c’est la seconde version de l’ebook que j’ai acheté, avec des scènes bonus et quelques artworks.

POTUS fraîchement élu, Jack Spiers incarne une présidence idéalisée. Veuf depuis une quinzaine d’années, il a démarré sa carrière politique en défendant les vétérans (sa femme était dans l’armée), puis en visant petit à petit le bureau ovale. C’est un homme de principe, pacifiste convaincu, qui sait toutefois taper du poing sur la table pour se faire entendre, sans quoi il n’aurait jamais pu mettre un pied à la Maison Blanche.
Sur le principe, ça fait très cliché mais après quelques chapitres, Jack montre qu’il est bien plus que l’image du gendre idéal. Il a une certaine poigne et des convictions profondes, qu’il entend bien suivre durant son mandat, quitte à faire plier un ou deux chefs d’états au passage. J’adore sa combativité, sa naïveté consciente et ses petits moments malicieux. Forcément, quelqu’un d’aussi naturel jure un peu à côté de Mr Règlement : Ethan Reichenbach.
Ethan est surnommé Iceman par ses collègues. Ils ont beau être amis de longue date, au boulot, c’est le règlement et la sécurité qui priment avant toute chose, et comme c’est le chef des Services Secrets du président, ça droppe !
Mais ce nouveau président laisse Ethan quelque peu perplexe, parce qu’il ne se comporte pas comme les autres, arrogants et adeptes de la politique politicienne. Ça change, hein ? *toussote*
Quoi qu’il en soit, la relation qui se construit entre Ethan et Jack est assez différente de ce que j’ai l’habitude de lire dans les romans MM. D’abord parce que l’un est ouvertement gay quand l’autre est totalement ignorant. Et puis il y a aussi les positions professionnelles de chacun, les enjeux médiatiques et diplomatiques… C’est très réaliste et amené avec tact et subtilité, tout en s’emboîtant parfaitement dans l’histoire. À aucun moment on ne se dit que c’est impossible tant c’est naturel et instinctif. De fait, la romance est très douce, mais avec une pointe de sensualité toute particulière.
La palette de personnages secondaires entourant nos deux héros est très variée, c’est rafraîchissant. Outre les collègues d’Ethan, qu’il connaît depuis des années et avec lesquels il forme un cercle d’amis très proches, on croise des diplomates et autres personnalités étrangères : un officier des Marines désabusé, un prince saoudien qui fait ce qui est juste, un colonel chinois qui va au-devant des conflits, etc. C’est un casting convaincant, digne d’un film d’action, qui sert merveilleusement bien l’intrigue de ce premier tome.

L’histoire a comme un arrière-goût d’actualités, et ça ne la rend que plus crédible à mes yeux. L’intrigue politique mise en place par l’auteur est passionnante, à condition d’être un minimum familier avec les thèmes abordés et… forcément, d’être passionné par ça. Des complots, une menace nucléaire, des agents qui jouent double-jeu ; de l’action, du suspense, des rebondissements à foison. Ça fait production hollywoodienne et le résultat est très divertissant.
C’est rythmé, très fluide à lire, avec une première partie qui met en place les différents protagonistes, qui prend un peu plus son temps, et une seconde moitié qui s’oriente clairement action et qui n’est pourtant que le sommet de l’iceberg. La fin soulève de nombreuses questions et promet une suite retentissante.



— La plume. Le ton.

— L’univers, la recherche autour de l’intrigue.

— La romance, Jack & Ethan.

— Pratiquement tous les personnages en fait.


Je pense que Tal Bauer a su parfaitement équilibré une romance MM avec une intrigue dans les plus hautes sphères politiques américaines, sans que l’ensemble ne perde en crédibilité. Je suis conquise par ces personnages et cet univers, et je suis impatiente de lire la suite. D’autant plus que l’auteur promet un arc conclu au troisième tome, après quoi il publiera quelques spin-offs, et j’ai hâte ! Il y a un ou deux personnages secondaires qui m’intrigue…

C’est beaucoup plus sérieux que ce que je lis d’ordinaire en terme de littérature MM, mais je ne peux que recommander cette lecture. On est récompensé par un roman très travaillé et deux héros fort attachants. Il y a un message puissant là-dedans…



Se dévore, et on en redemande après !



1 commentaire: